Je n'aime pas Charlie Hebdo et pourtant #JeSuisCharlie



Je n'aime pas, et n'aime toujours pas le Journal Satirique irrespectueux, grossier et anti-religieux Charlie Hebdo.
Je n'ai jamais acheté ce journal, et ne l'achèterai probablement pas à l'avenir.
Pourtant, je me suis approprié, le jour des assassinats du 7/1/2015, également le hashtag
 #JeSuisCharlie ou #NousSommesCharlie.

Je suis et assume parfaitement mes engagements :
  • Anti-Cléricaux : je ne respecte et ne reconnaît aucune Organisations Religieuses, parfois Sectaires, Intrusives et/ou Violentes
  • Laïques : je respecte et reconnaît les Croyances de chacun afin de Vivre Ensemble sans se juger ou se combattre
  • Apolitiques : je ne considère pas les Partis Politiques capables de s'engager sérieusement à Assurer le Bonheur de leurs Peuples
  • Citoyens : je considère que seul l'action individuelle peut servir les Valeurs Démocratiques Républicaines Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité
  • Humanistes : je crois que mes engagements doivent être au service d'une Humanité ne connaissant ni frontière, ni tribalisme (comme le nationalisme ou le partisanisme).
Lorsque le 24/12/2014, le Comité Laïcité République m'invitait à soutenir financièrement ce journal en difficulté au nom de sa Défense de la Laïcité, je m'y suis opposé, considérant ce journal non pas laïque, mais anti-religieux et athéiste (limite Ayato-laïque).

     Et pourtant j'ai participé aux manifestations #JeSuisCharlie, non pour défendre le journal, mais défendre :
  • La Laïcité tel que définie par la Loi du 9/12/1905  (n'ayant jamais nécessité d'adjectif ou d'amendement additionnel)
  • La Liberté d'Expression tel que définit par l'article 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme en Société du 5/10/1789 (appelé communément Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen)
     Et je le fait avec deux citations en mémoire :
  • Celle faussement attribuée à Voltaire par Evelyn Beatrice Hall :
    •  "Je désapprouve ce que vous dites, mais je défendrai jusqu'à la Mort votre droit de le dire"
  • Celle attribuée à l'Empereur Napoléon 1er : 
    • "Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit"
     Les idéologies ne manquent pas, elles sont puissantes et peuvent changer le monde, ma Vie a été trop souvent témoin, et ces assassinats de ces derniers jours en sont l'exemple macabre, que l'Espèce Humaine est capable :
  • Sacrifier sa Vie en leurs noms
  • Oter la Vie en leurs noms
     John Fizgerald Kennedy a dit le 08/02/1963 "Un Homme mourra, les Nations se lèveront et tomberont, mais une idée survit. Les Idées ont l'endurance sans la Mort".

     Ces Idées de Liberté d'Expression et de Laïcité sont nées il y a 225 ans à l'Aube de la Révolution Française, sanguinaire et génocidaire,  avec la Déclaration des Droits de l'Homme en Société et l'abrogation de la notion de blasphème du droit français par les articles suivants, tant qu'il n'y a ni abus ni trouble à l'ordre public :
  • Article X - Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi
  • Article XI - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.
     le volet laïque s'est développé jusqu'à un apogée en 1905 avec la Loi du 09/12/1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat :
  •  Article I - La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public
     Ces Hommes ont eu le courage sans avoir peur d'échouer ou de mourir et/ou être oubliés, parce qu'au-delà de leur propre existence :
                • Leurs Idées changeaient le monde
                • Leurs Idées ne saignaient pas
                • Leurs Idées ne pouvaient mourir
                • Leurs Idées avaient besoin d'eux
     Après 225 années, nombreux sont les noms qui ont été oubliés, mais leur Idées tant défendues continuent de changer le monde.  

     C'est pour ne pas oublier ces Hommes et ces Femmes, les victimes de ces derniers jours, que je me suis levé comme tant d'autres parce qu'à nouveau leurs Idées ont besoin de chacun sans distinction d'appartenance :

Pour que puissent continuer les Valeurs :
DEMOCRATIE
LIBERTE (y compris d'expression)
EGALITE
FRATERNITE
LAICITE

Thierry R. BACHMANN
11 Janvier 2015
Comments