Histoire du Voile


Si nous observons attentivement les différents costumes traditionnels du Monde, autant pour la Femme que l’Homme, la tête est très fréquemment coiffée : un bonnet, un chapeau, un foulard, une coiffe, une casquette. Homère décrit d’ailleurs Pénélope apparaissant voilée à ses prétendants.

Bref, Nous allons nous concentrer sur l’obligation du port du voile chez la Femme.

Histoire du Voile

Alors, d’où vient cette affaire de Voile obligatoire pour la femme ? Aussi loin que nous remonte des traces écrites, cela remonterait à 32 siècles. Une croyance sémitique très ancienne considérait alors la chevelure comme le reflet de la toison pubienne. Cette croyance était si répandue en Orient, notamment en Mésopotamie, que Teglat Phalazar 1er, Roi d’Assyrie (aujourd’hui l’Irak), établie la loi suivante :
Lois Assyriennes §40Les femmes mariées qui sortent dans la rue n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse [l’épouse officielle] sera également voilée. La hiérodule qu’un mari a prise [comme épouse] sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée non sacrée ne sera pas voilée, sa tête sera découverte. »

De cette loi, la soumission de la femme et son obligation de mettre un voile n’a pas été uniquement le lot des femmes du peuple, mais aussi des Reines. Elles le portaient sous leurs couronnes.

Avec les époques et les pays, les formes ont changés, jusqu’à être remplacées astucieusement sur le vieux continent, par une perruque entre le 16ème et le 18ème siècle... où comment s’accommoder des lois rigides de l'Église.

Ainsi, l’obligation faite aux femmes n’est pas propre à l’Islam, d’une loi païenne, elle fut à priori reprise par l’ensemble des religions, probablement par transmission d’une Tradition ancienne.

Les Écritures sur le Voile


Alors que disent les Écritures religieuses ? Nous n’allons pas étudier les quelques 300 livres saints qui existent, nous en resterons aux religions que nous côtoyons régulièrement :
  • Le Judaïsme,
  • Le Christianisme,
  • L’Islam.

Le Judaïsme

La première apparition du Voile se situe dans la Genèse et concerne Rebecca, Belle fille d’Abraham, puis dans Isaïe :
 Génèse 24.65Elle demanda au serviteur: «Qui est l'homme qui vient dans les champs à notre rencontre?»
Le serviteur répondit: «C'est mon seigneur.»
Alors elle prit son voile et se couvrit.”
 
 Isaïe 47.2-3Prends la meule et broie la farine; dénoue ton voile, relève ta robe, découvre tes jambes, traverse les rivières.
Que paraisse ta nudité et que ta honte soit visible; j'exécute ma vengeance et personne ne s'y opposera.
 

Les hébreux semblent avoir repris et sacralisés ce rite païen. Les juives sont les premières à se voiler.

Le Christianisme

Dans le Nouveau Testament, nous retrouverons sur le sujet, Saint Paul avec sa première lettre aux Corinthiens :
 Corinthiens 11.4Si donc, pendant le culte, un homme à la tête couverte lorsqu’il prie ou donne des messages reçus de Dieu, il déshonore le Christ. 
 Corinthiens 11.5Mais si une femme est tête nue lorsqu’elle prie ou donne des messages reçus de Dieu, elle déshonore son mari ; elle est comme une femme aux cheveux tondus. 

Ainsi, Saint Paul, un juif converti au Christianisme dès le 1er siècle, a répandu l’obligation aux femmes chrétiennes de porter le voile durant les prières comme signe de leur subordination et de leur foi chrétienne.

Jusqu’à Mai 1968, les femmes dans les Églises avaient majoritairement la tête recouverte, les différents mouvements pour la libération de la femme sont donc passés par là il y a 40 ans.

L’Islam

Le port du Voile est stigmatisé aujourd’hui pour l’Islam, mais qu’en disent réellement les Écritures Coraniques ? De mon expérience d’ancien expatrié en terre d’Islam, Je vous citerais 3 versets :
 Sourate 24,30-31Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur khimâr, sur leur poitrine. 
Sourate 24,60 Et quant aux femmes atteintes par la ménopause qui n'espèrent plus le mariage, nul reproche à elles d'enlever leurs vêtements de [sortie], sans cependant exhiber leurs atours et si elle cherchent la chasteté c'est mieux pour elles. 
Sourate 33,59 Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs jilbâb# : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées.” 

Les références au Coran sont interprétées différemment par les écoles coraniques mais aucun verset n'impose explicitement le port du voile. Ceux qui prônent le port de ce foulard se réfèrent cependant aux passages que je viens de vous citer.

D’ailleurs, à l'École de Tunis, 3 experts ont écrit entre les années 2004 et 2009 :

“le Coran séparé de ses exégèses traditionnelles ne fait pas mention du voile de tête…Trois termes coraniques sont employés pour signifier le voile:
  1. Le Hijeb, désigne le rideau fait pour séparer les épouses du prophète des importuns qui surgissent à l’improviste dans leur domicile. 
  2. Le Jilbab signifie cape ou manteau.
  3. Le Khimar, son étymologie stricte désigne un drapage de la poitrine. La traduction fidèle du troisième terme donne 'la couverture du décolleté'.”

Le voile n’est donc pas clairement mentionné, et sujet à interprétation, bien que la grande majorité assimile le Jilbab (la cape) et le khimar (le drapage), avec le voile.


Voici donc énumérés, les quelques passages des Saintes Écritures faisant office de lois pour les 3 religions du Livre qui nous entourent aujourd’hui.

Pardonnez-moi la lourdeur de cette deuxième partie, mais j’ai essayé de vous ressortir les différents passages, ceci, afin que vous puissiez interpréter par vous même ce que disent les Saintes Écritures. Je me suis bien entendu gardé d’apporter toute interprétation personnelle.

Le Voile Islamique


Le voile islamique à présent...traditionnellement, pour la femme croyante, il s’agit d’un honneur d'incarner les valeurs fondamentales de l'Islam par des caractéristiques externes, telles les vêtements.

Ainsi beaucoup de musulmanes portent le voile "pour être conformes aux prescriptions du Coran".

D'autres motivations poussent les femmes à porter le voile : la volonté de marquer son identité culturelle et/ou cultuelle, et parfois, de se défendre des avances des hommes.

Et bien sur, d’autres femmes, subissent des pressions quotidiennes, voir des violences, afin de porter ce voile.

Les différents voiles islamiques dans le monde


Quelles sont donc, les différents voiles islamiques portés de part le Monde Musulman?
  1. Le hijab, connu également sous le nom de 'foulard', il s’agit du voile le plus répandu dans la communauté musulmane
  2. Le chador, qui entoure tout le corps et la tête, le chador est tenue constamment à la main pour constituer le ovale de la tête. Ce voile est très répandu en Iran, bien qu’il ne soit pas obligatoire, au bénéfice du Hijab
  3. Le niqab, qui cache le visage à l’exception des yeux.
  4. Le Sitar, qui voile complètement. Ces deux derniers voiles constituent les voiles utilisés dans le Golfe Persique, bien qu’ils ne soient pas portés majoritairement.
  5. La burqa, qui enveloppe complètement la femme, laissant une sorte de gaze devant les yeux.
  6. Le Tchadri, une burqa, qui laisse apparaître les mains et le bas du corps. Ces deux derniers sont utilisés et obligatoires en Afghanistan.

Statistiques sur les voiles intégraux

Ainsi, pour venir au sujet de société, pour changer de cette “Étude des Écritures “, la notion de Voile intégral, objet de la récente loi, concerne les tenues portées dans deux régions :
  1. le Golfe Persique avec le Niqab et le Sitar (137 Millions de Musulmans, bien que tous n’imposent pas à la Femme le Niqab ou le Sitar)
  2. l’Afghanistan, avec la Burqa et le Tchadri (28 Millions de Musulmans, tous imposant à la Femme la Burqa ou le Tchadri).
Les statistiques tournées différemment nous donnent les informations suivantes :
  1. 2,2% des Musulmans imposent la Burqa ou le Tchadri, quasiment exclusivement les Talibans d’Afghanistan.
  2. 11,4% des Musulmans envisagent, sans toute foi systématiquement l’imposer, le port du Niqab ou du Sitar.

Cela nous indique qu’au grand maximum, entre 13% et 14% des musulmanes dans le monde ne montreraient pas leur visage. D’ailleurs toute musulmane ne porte pas forcément un voile, sous quelque forme que ce soit. Pour mémoire, les iraniennes n’en portaient pas forcément jusqu’à la Révolution Islamique.

En France, Il y aurait de 2,5 à 3 Millions de musulmanes. Parmi elles, 2000 femmes, soit 0,08% seulement porteraient un voile intégral... En d’autres terme, une récente loi française sur le sujet concernait un phénomène de société marginal concernant moins d’1% des musulmanes, qu’on se le garde bien à l’esprit, à force de se centrer sur le Voile Intégrale, on finit par oublier son taux d’utilisation....

Pour finir

Par cette oratoire informatif, j’espère avoir apporté un peu plus de lumière sur l’histoire du Voile, et ce que les Doctrines ou Lois religieuses nous indiquent au sujet de son port.

Au delà des Doctrines ou Lois divines, il existe également des Traditions sur le port du Voile, mais qui ne font pas office de lois clairement écrites.

Je vous laisse à présent à vos propres convictions, connaissant à présent :
  1. Les origines du port du Voile,
  2. les différentes obligations doctrinales des 3 religions du Livre,
  3. Les types de voiles islamiques,
  4. La fréquence du port des voiles intégraux en France et dans le Monde
Thierry R. BACHMANN
Présenté le 24 Février 2011